Tous les articles par Christophe

Tourneur de camembert, diplômé de la faculté de Caen. Licencié en Pataphysique. Accessoirement Secrétaire de l'association Loar Gann.

Atelier 2013 – un coronographe ?

Bonjour a tous,

lors du dernier CA, il était question des ateliers 2013. Aussi, que diriez-vous de fabriquer un coronographe ? Les tâches solaires sont intéressantes mais je suis curieux d’observer les protubérances. Après une recherche rapide sur goog.. , la chose semble possible (voir :  http://serge.bertorello.free.fr/corono/corono.html).

Cdt,

David.

 

Suivez la Station Spatiale Internationale en direct

jsc2004e18456.jpgProposé par André, trouvé par Marcel (toujours Aware !) un lien qui vous permettra de suivre en direct vos satellites préférés.

Suivre un Satellite. C’est ici

Egalement, dans le même style, Radar Virtuel
qui vous permettra de savoir quel avion vous passe au dessus de la tête.

Fortement déconseillé à ceux qui ont peur que le ciel leur tombe sur la tête !

Ps. Marcel, décidément toujours à l’affut, nous a trouvé un autre site, qui n’a rien à voir avec l’astronomie,

mais comme radar virtuel permet de suivre les navires dans le monde : marine traffic.

La semaine prochaine, Marcel, nous proposera sûrement un site qui permet de suivre les vaisseaux spatiaux Klingon dans notre galaxie. En attendant, vous pouvez toujours apprendre leur langue avec ce traducteur Klingon anglais et vice versa.

Flash iridium

Bonjour à tous,

lundi soir, Nono et moi avons chacun de notre coté, décidé d’imortaliser un phénomène artificiel bien connu des astronomes amateurs : les flash iridiums ( “Iridium flare” en anglais ).
Les Iridiums sont des satelites de télécommunication, à l’origine au nombre de 77, chiffre qui correspond au numéro atomique de l’atome du même nom. [singlepic id=228 w=320 h=240 mode=web20 float=left]
Ceux-ci sont pourvus de deux antennes très réfléchissantes qui dans certaines conditions captent et renvoient furtivement la lumière du soleil alors que celui-ci est couché, le phénomène durant typiquement une quinzaine de seconde. La position de ces satellites est parfaitement connue et le flash est prévisible à la seconde près suivant notre position géographique sur terre.
D’une magnitude apparente de -7,1 , cet objet était plus de 10 fois plus brillant que Vénus! Même avec la lune à proximité, c’était visuellement très impressionnant. [singlepic id=226 w=320 h=240 mode=web20 float=right]
Voici donc deux versions d’un même phénomène, le flash de l’Iridium 18, à noter la présence discrète de la galaxie d’ Andromède (M31) en dessous à gauche du “flare”. (Cliquez sur les images pour les agrandir).

  • Auteur: Tofic
  • Lieu: La chapelle de la clarté à Combrit
  • Instruments: EOS400D, Objectif 18/50
  • Pose: 20s à f/3,5 ; 18mm
  • Auteur: Noël Gegou
  • Lieu: Plonéour
  • Instruments: EOS350D, Objectif 28/80
  • Pose: 38s à f/5,6 ; 28mm
  • Sites d’éphémérides de satellites, vous renseignez vos coordonnées et vous obtenez la liste des objets selectionnés (ISS, iridium etc…), leur magnitude, leur position dans le ciel, l’heure précise de leur apparition:

  • Heavens-above
  • Calsky

  • Une version logiciel:

  • PreviSat