Au revoir Raymond !

Je viens d’apprendre, ce soir une bien triste nouvelle.

Le décès de notre guide au Pic et au Coronographe, Raymond David nous a quitté ce 28 septembre 2009.

Je tiens, ici, à le remercier, lui et son compagnon Franck du Coronographe de nous avoir fait découvrir leur Pic du Midi, qu’ils connaissaient si bien.

Raymond était bien connu dans le petit monde de l’astronomie amateur.

Il avait participé entre autre à l’élaboration de la caméra Audine.

Raymond David
Raymond David

Une réflexion sur « Au revoir Raymond ! »

  1. J’ai eu la chance de rencontrer Raymond durant ce qui allait être sa dernière virée au Pic du Midi. On fut accueilli mes camarades de la mission T60 (avril/mai 2009)et moi, de main de maitre par Raymond et son ami Franck (Vaissière), les deux compères officiant au coronographe. Pris par la maladie qui le rongeait, il appréhendait quelque peu cette montée, mais une fois en haut, il nous fit passer une semaine inoubliable par son entrain et sa bonne humeur. Toujours prompt à sortir une bonne bouteille pour agrémenter ces belles histoires qui ont jalonnée sa vie haute en aventures de toutes sortes. De la montée de matériel à dos d’homme au Pic du Midi (il était guide de haute montagne), en passant par ses croisières maritimes ( il était aussi skipper). Sa joie d’appartenir à ce groupe de potes, amateurs entre autre de cassoulet, qui pendant son absence hospitalière continuait la construction de son nouveau repère à Saint-Lary (quelque chose qui manifestement l’avait beaucoup touché). Raymond est de ceux qui on fait l’histoire de l’astronomie amateur dans le monde, de la caméra Audine en passant par l’aménagement et la réhabilitation du Pic du Midi, roi du dé-filtrage d’apn, sa contribution de recherche sur le soleil avec l’équipe CLIMSO etc…L’Union Astronomique Internationale ne s’y est d’ailleurs pas trompé en lui attribuant il y quelques années un des objets qui trône dans le système solaire. L’astéroide 15945-Raymondavid orbite entre Mars et Jupiter et sera là encore très longtemps pour rappeler aux générations futures sa contribution à l’astronomie mondiale.
    C’est dingue ça, quelqu’un qu’on a rencontré qu’une semaine et qui nous laisse cette impression de l’avoir toujours connu, convivial, toujours le mot pour rire, d’une malice sans pareille. Souvenirs à jamais gravés dans ma mémoire.
    A Franck, à ses amis, à sa famille, l’équipe de la T60 d’avril/mai 2009 ( Marie-Hélène, Noel, Jean-Michel, Christophe) s’associent à moi dans votre douleur.
    Salut Raymond, salut l’ami et merci pour tout.
    Tofic

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.